Jusqu'au 19 Décembre, la réception chez vous est garantie avant le 24 Décembre.

Page principalePresse

Presse

LES TOILES DE LA MONTAGNE NOIRE DÉVOILENT L’INDUSTRIE

Article Made in Town 2015
http://made-in-town.com/les-toiles-de-la-montagne-noire-devoilent-lindustrie

nappe les toiles de la montagne noire
Made in Labastide-Rouairoux – Originaire du Gers, Jean-Claude Bordes passionné depuis son enfance par le textile, le fil de la création à Labastide-Rouairoux, dans le Tarn, où la tradition locale du tissage l’a conduit à fonder la marque de linge de maison Les Toiles de la Montagne Noire.
torchon les toiles de la montagne noire
Toiles, torchons, nappes et autres serviettes voient le jour au terme d’une véritable aventure, qui commence par le dessin des motifs et l’achat du coton ou du lin. Jean-Claude Bordes prépare le terrain à l’avance pour le tisseur, auquel il explique quel type de fil utiliser, dans quelle longueur et à quelle étape. Une fois les tissus réalisés, il prend lui-même en charge la coupe, puis les fait confectionner dans des ateliers tarnais. Les textiles reviennent une dernière fois pour être repassés, pliés, étiquetés, puis mis en vente dans les boutiques de la marque.
sac en toile les toiles de la montagne noire
L’entreprise familiale fait uniquement appel à des producteurs et sous-traitants français – les étiquettes sont tissées à Saint-Etienne par exemple – et s’efforce de contribuer autant que possible à l’économie locale. L’épouse de Jean-Claude Bordes, Catherine Depinois, estime que « pour présenter une fabrication française, tarnaise, il faut s’en tenir à ses principes ». Le lin est acheté dans le Nord et seul le coton ne provient pas de France, puisqu’il n’y a pas de production dans l’Hexagone. Ce fonctionnement en réseau permet ainsi à la marque de proposer, dans un délai inférieur à deux jours, des créations sur mesure en boutique.
toile à transat les toiles de la montagne noire
L’une d’entre elles, à proximité de l’atelier de tissage de Labastide-Rouairoux, se transforme même pendant l’été en boutique-musée et accueille des expositions. La dernière en date avait pour thématique l’impression textile, l’ancien métier de Jean-Claude Bordes. Elle abrite également un authentique métier à tisser qui permet aux visiteurs de comprendre le procédé du tissage qui fait la fierté et la particularité des créations des Toiles de la Montagne Noire.

Photos de la boutique Les Toiles de la Montagne Noire

Les toiles d’autrefois au fil du succès

Article dans la Dépêche du Midi Août 2015

http://www.ladepeche.fr/article/2015/08/26/2165175-les-toiles-d-autrefois-au-fil-du-succes.html

Les toiles d'autrefois au fil du succès

Nicolas Depinois, 28 ans, est le dernier arrivé dans le Tarn pour perpétuer depuis trois générations la tradition de la toile au mètre.

Depuis quelques mois, l’enseigne Les Toiles de la montagne noire a fait le choix de s’installer sur l’Albigeois, plus précisément sur la route de Castres, à Puygouzon, en lieu et place de l’ancien magasin Gifi. Nappes, serviettes, torchons, tabliers, chemins de table et autres plaids ou toiles de fauteuils portent la griffe tarnaise.

Tous ces produits sont en effet confectionnés avec cette toile facilement identifiable que l’on trouve encore dans les armoires de nos grands-mères ; fermière, 100 % coton ou métis (coton et lin) avec des rayures traditionnelles rouges ou bleues, et 100 % tarnaises depuis l’origine de son tissage il y a longtemps, à Labastide-Rouairoux, jusqu’au fil qui est teinté à Mazamet par les établissements Plo.

Gersois d’origine, Jean-Claude Bordes, son épouse et leur fils Nicolas sont revenus dans le Tarn pour relancer le tissage. Ils ont repris l’usine déjà existante de Labastide avec ses anciennes machines, ils n’ont fait que réactualiser les gammes de tissus pour évoluer et coller aux besoins du marché.

«Ces toiles ont la particularité d’être très résistantes», explique Nicolas Bordes, vendeur au magasin de Puygouzon. «Elles ont un côté rustique et terroir très classiques avec leurs rayures ou leurs carreaux». Est-ce que ça marche ?

«Oui, aux trois magasins, à Puygouzon, Labastide-Rouairoux et Mazamet, poursuit Nicolas Depinois, il y a des fidèles qui connaissent bien nos produits. Les débuts sont encourageants, les gens reviennent avec des amis pour faire des cadeaux.

C’est une entreprise familiale, on fait travailler une dizaine de personnes, c’est vraiment de l’artisanat local. Tout part de l’usine de Labastide où le tissu est fabriqué au mètre, selon la tradition.

Il est coupé et confectionné à Mazamet, notre force est de vendre directement aux clients et sans intermédiaires.»

«Les vieux torchons, je connaissais par mes grands-parents, explique une cliente, je les ai redécouverts au magasin de Mazamet, ils essuient très bien et sont multi-usages…»

Daniel Carrière

…………………………………………………………………………………………………………………………………

Article dans la Dépêche du Midi du Samedi 08/05/2015
http://www.ladepeche.fr/article/2015/08/05/2154961-les-toiles-de-la-montagne-noire.html

Artisanat
Artisanat

Installé depuis 4 ans en haute vallée du Thoré, Jean-Claude Bordes est l’héritier d’une longue tradition textile familiale à Auch (Gers). Dans sa boutique de la rue Gambetta Les Toiles de la Montagne Noire, on trouve du linge de maison de grande qualité, matières végétales naturelles, lin et coton, comme celui qui autrefois remplissait les armoires de nos grands-mères : torchons à l’ancienne, toiles fermières, nappes, serviettes, tissus d’ameublement, produits confectionnés, tissu au mètre, etc. Ils sont tissés par Sartiss, l’entreprise de la famille Fabre qui jouxte la boutique, tisserands de père en fils depuis plusieurs générations.

Fort d’une expérience de près de 40 ans dans l’impression textile, la création des motifs, des couleurs, les différentes techniques et les procédés de finition n’ont plus aucun secret pour Jean-Claude Bordes. Passionné par son métier et désireux de présenter au public les techniques d’impression textile, il a récemment réaménagé et agrandi sa boutique de vente afin d’y présenter un métier à tisser Dornier (années 1970) et un espace dédié à l’impression et au jacquard. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir tout un pan d’histoire textile tout en faisant leur choix parmi les articles proposés à la vente : fac-similés, plaques d’impression, dessins (dont certains datant du XIXe siècle), échantillons imprimés sont exposés dans la partie musée. Jean-Claude Bordes explique avec grand plaisir à ses clients les secrets de chacune des pièces présentées. De plus, le stock de fil, lui aussi présenté au sein de la boutique, décliné par couleurs : «C’est d’une part plus pratique pour moi quand je lance des fabrications, précise-t-il, mais c’est aussi un plus pour mes clients qui voient ainsi comment sont élaborés nos tissus».

En quelques années seulement, les Toiles de la Montagne Noire ont acquis une solide réputation de sérieux et de qualité. Jean-Claude Bordes est l’un des partenaires privilégiés de la fête du fil bastidienne qui aura lieu les 15 et 16 août. Ce week-end-là, le magasin sera ouvert au public de 10 heures à 18 heures sans interruption. Entrée libre.

Contact : 05 63 61 11 08.

La Dépêche du Midi

……………………………………………………………………………………………………………………………….

Article dans la Dépêche du Midi du Samedi 09/11/2013

target= »_blank »>http://www.ladepeche.fr/article/2013/11/09/1749245-mazamet-linge-d-antan-a-la-richarde.html

Photo pour l'ouverture du magasin de mazamet

Les «Toiles de la Montagne noire» ouvrent une nouvelle surface de vente à la Richarde.Les toiles

 

C’est un retour aux sources avec un brin de nostalgie pour le linge de maison. Ce patrimoine venu de nos grands-mères, emplissait des armoires qui fleuraient bon la lavande. Les nappes, serviettes, torchons étaient alors brodées pour constituer le trousseau des jeunes filles à marier. Catherine Depinois et Jean-Claude Bordes sont les gérants d’une entreprise familiale et artisanale qui conçoit et fabrique ses produits, rue Gambetta à Labastide Rouairoux. Un magasin d’usine sur place, une autre implantation à Graulhet et les voilà maintenant qui investissent le 15 à la Richarde. «Il s’agit exclusivement de commercialiser notre production telle qu’elle figure sur notre site internet.

C’est un peu le linge de nos grands-parents pour la qualité, l’authenticité, le charme» explique Catherine Depinois. Des nappes colorées, des serviettes, des sets de table, des panières à pain, des petits sacs, tout est «fait maison».

Des matières nobles

«Nous n’utilisons que des matières nobles, coton, lin, pure laine des moutons de Lacaune etc. Tout est teint et tissé localement dans les ateliers Sartiss de Labastide et la confection se fait ici». Une production tarnaise, une référence aux temps anciens mais des couleurs vives et modernes qui éclairent une profusion de produits vendus également au mètre pour l’ameublement ou les spécialistes de la couture. Le bleu d’azur du Pastel joue avec le rouge vif de la Garance dans un chatoiement propre à orner les plus beaux intérieurs, les plus belles tables de fête. «Notre magasin sera ouvert à partir de mardi 12 novembre en «non-stop» de 10h00 à 18h30, à partir du 17 nous ouvrirons même le dimanche de 14h00 à 18h30. Nous aurons une inauguration officielle en décembre» complète Catherine Depinois. Le magasin sera décoré par les objets de cet artisanat, mais aussi agrémenté des sapins, boules, guirlandes, luges attachées aux Noëls de tradition.

«Les toiles de la Montagne Noire» 15 zone de la Richarde, ouverture le 12 novembre, tel 0 563 611 108 Site web: http://www.lestoilesdelamontagnenoire.com

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   L.Ma

 ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Un tisserand tarnais: Les Toiles de la Montagne Noire

Le linge de maison des Toiles de la Montagne Noire dispose plusieurs particularités: le processus de fabrication perpétue les techniques héritées du savoir-faire régional midi-pyrénéen, une qualité des fibres textiles sélectionnées et des méthodes de fabrication qui suivent une production éco-durable en excluant l’ajout de produits chimiques.
La somme de ces 3 qualités permet à la marque créatrice de toiles d’être un acteur engagé du secteur textile tarnais.
En ce qui concerne les produits finis, la marque a pensé une gamme diversifiée de toiles pour les particuliers comme pour les professionnels. La dernière saison visible en boutique comme sur le site internet expose les traditionnels produits du linge de maison ainsi que des toiles au mètre naturelles.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Article de presse dans le journal  de Graulhet, du 31/01/2013.

http://www.ville-graulhet.fr/article.php?Id=362

LES TOILES DE LA MONTAGNE NOIRE OUVRENT LEURS PORTES

« Les toiles de la Montagne Noire », nouvelle enseigne graulhétoise, ouvre ses portes ce vendredi 1er février

Nappes, torchons, serviettes, chemins de table, draps de bain et draps de douche, mais aussi des toiles au mètre, bienvenue au royaume des toiles de La Montagne Noire !
Nicolas Depinois ouvre les portes de son magasin ce vendredi 1er février dès 10 heures à Graulhet.
Des produits qui sortent tout droit de l’usine de tissage des Toiles de La Montagne Noire située à Labastide-Rouairoux.
Ces toiles se déclinent en différents coloris, elles sont unies ou rayées. Elles sont cent pour cent coton ou soixante pour cent coton et quarante pour cent lin.
Graulhet étant au centre du département, c’est dans cette ville que Nicolas Depinois a souhaité ouvrir son magasin afin de faire profiter au plus grand nombre de ses toiles.
Après Labastide-Rouairoux, lieu de production où se trouve un magasin d’usine, c’est à Graulhet qu’ouvre ce second magasin.
Avec ce nouveau commerce sur deux étages à l’angle de la rue de la mégisserie, les passionnés de toile et de linge de maison devraient trouver leur bonheur.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Article de presse dans la Dépêche du Midi, du 31/01/2013.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/31/1548901-graulhet-les-toiles-de-la-montagne-noire-ouvrent-leurs-portes.html

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Article de presse dans le Midi Libre, du 31/05/2013

http://www.midilibre.fr/2013/05/31/labastide-rouairoux-caressez-les-toiles-de-la-montagne-noire,712342.php

 

 

Article dans la Dépêche du Midi, du 22/04/2011.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/22/1065163-labastide-rouairoux-les-toiles-de-la-montagne-noire.html